cursus

NICOLAS BLIN - plasticien narrateur

1976 - 1984 : École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, peinture : Atelier Zavaro, et ateliers fresque et vitrail.

1984 : Diplôme de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, (D.S.A.P.) peinture.

1984 - 1986 : Atelier lithographie, E.N.S.B.A., Paris.  

Expositions particulières et réalisations (extraits) :

-1981 : "L'univers poétique de Henri Bosco" Centre Arturo Lopez, NEUILLY

-1988 : "Récit 1" Centre Chaillot Galliéra, PARIS .

-1990 : "Récit 2" Galerie RoIf Wahl, rue Guénégaud, PARIS

-1990 : "Polyptyque pour le centenaire de la mort de Van Gogh" 10e Festival de musique d'AUVERS SUR OISE

-1991 : "khoreia, Œnophilies " Galerie Rolf Wahl, rue Guénégaud, PARIS

-1992 : "Rencontres, Bois" Galerie Cour Saint Pierre, GENEVE

-1993 : "Cinq prises de calme - Antoine Emaz", lecture imaginaire, 72 diptyques Galerie Le Jardin Secret, LYON

-1995 : "Cinq prises de calme - Antoine Emaz", lecture imaginaire, 72 diptyques Bateau Daphné, AUVERS SUR OISE.

-1996 : "Retour à…" Royal Hôtel, Friedland, PARIS

-1996 : "Cinq prises de calme - Antoine Emaz" Semaine de la Poésie, Ville d'Angers, Bibliothèque, ANGERS

-1997 : "Rétrospective" 1984-1996 Atelier de l'Hermitage, PONTOISE

-1999 : "Désillusion(s)" Bateau Daphné, Quai Montebello, PARIS,

-2000 : "Arrière-pensée(s)" Atelier de l'Hermitage, PONTOISE -2001 : "Œnophilies , convives, Hôtellerie " Le Grand Hôtel Inter Continental, Opéra, PARIS

-2002 : " Retour à … (deuxième époque) " Espace Klee, PARIS.

-2002 : " Vue sur tables " acrylique sur toile et suite d'encre sur papier La Fontaine de Trevi, PONTOISE

-2002 : " Retour à … (deuxième époque) " " Rencontre à V." encre sur papier Atelier de l'Hermitage, PONTOISE

-2003 : " Ecrits (fragments) " - encre sur papier Galerie Etienne de Causans, rue de Seine, PARIS

-2003 : " Suivre R..." - "L'autre" Espace Klee, PARIS.

-2004 : " Album originel" encre sur papier La Fontaine de Trevi, PONTOISE

-2005 : "le récit de l'autre" acrylique et encre sur toile - prédelles Galerie Isabel Bilbao - XABIA- ALICANTE

-2006 : "Jazz 01" acrylique et "Jazz suite" - "Série M (miroir)" acrylique et encre sur papier Galerie Isabel Bilbao - XABIA- ALICANTE

-2007 :"le récit de l'autre" -suite- acrylique et encre sur toile - prédelles ." Atelier de l'Hermitage, PONTOISE

-2007-2008: "Diptyques" première partie - 112 encres sur papier - exposition numérique - Web 1

-2009: "Errance(s)" - 2 déambulations autour de "album originel n°8" et Romance - livre peint - autour de "Diptyque n°4" Collectif Concept - PONTOISE

-2009: "Prologue au Récit 3 " - oeuvres sur papier -" A et Histoire de A." "sont" et "Diptyques", - Atelier de l'Hermitage, PONTOISE

-2009 -2013: "urbanité(s) U1- diptyques - encres sur papier - exposition numérique - Web 2 - Blog - Le Monde

-2010: "Bal(L)ades et autres déambulations - pastels et encres sur papier - (Japon)- Atelier Galerie de l'Hermitage, PONTOISE

-2011: "La Maison imag(in)ée" Parcours narratif - épichromies - intervention à la Maison du docteur Gachet - Auvers sur Oise - Conseil général du Val d'Oise

-2012: "Cycle des expositions thématiques des premiers week-end du mois" - avril : sites et paysages, mai : désillusion et arrière-pensée, juin : albums, novembre : Récits, décembre : papiers - Atelier Galerie de l'Hermitage, PONTOISE

-2012: Abymes - huiles sur toiles ou bois - Atelier Galerie de l'Hermitage, PONTOISE

-2013: "Cycle des expositions thématiques des premiers week-end du mois" - janvier:: khoreia, février et mars: Oenophilies - Jazz – avril et mai : Le récit de l'autre - Atelier Galerie de l'Hermitage, PONTOISE

Depuis septembre 2007, le Polyptyque du Centenaire est présenté à Pontoise, dans le cadre des journées du Patrimoine, notamment en 2009 à la cathédrale Saint Maclou, avec une lecture chorégraphiée de Cadmium Compagnie, et en 2012 à l'Office de Tourisme de Cergy-Pontoise

2006 - 2007, ventes à Drouot - Néret-Minet

 

 

 

Dès ses débuts, l’œuvre de Nicolas Blin s’est attaché aux cheminements discursifs de la narration où l’espace et le temps se dilatent ou se tendent, pour livrer un récit inventé ou vécu. Chaque œuvre ou série d’œuvres, selon différentes techniques, devient l’empreinte d’un moment choisi, effacé, suspendu ou caché. De fait, l’apparition du récit ou de son souvenir est une récurrence dans les œuvres de Nicolas Blin, qui établissent des cercles concentriques, disant toujours et autrement une histoire, intime et quotidienne, poétique et musicale, mise en scène ou dansée. Ses premiers travaux titrés Récits I et II (1984, 1990) ouvraient l’incessant questionnement de l’artiste sur l’histoire de la représentation, qui étend le champ de la figuration à des univers abstraits d’une reproduction de la réalité à proprement parlée, et qui s’inscrit dans la tradition du concept texte-image, revisité actuellement par de nombreux artistes. Selon des cadrages décalés, le goût du détail, une palette nuancée de couleurs et un jeu formel synthétique, Nicolas Blin propose des récits plastiques dont les espaces anonymes, familiers et intimes créent un univers personnel.

Camille Morando Musée national d’art moderne - Centre Pompidou

(La Maison imag(in)ée – Auvers sur Oise – Conseil général du Val d'Oise 2011 - extrait )

 

"J'ai rarement parlé avec Nicolas BIin de sa peinture. Réservé en même temps qu'obstiné, il ne délivre pas un quelconque sens à ses toiles. C'est à peine s'il livre son travail au passant qui, ému dans sa propre rêverie, rejoint alors d'autres passants et, par la diversité des interprétations, organise avec eux l'Universel. L'oeuvre d'art après tout sert-elle à autre chose? Spectateur envoûté par ces récits que provoquent des toiles juxtaposées en séries éphémères, je peux emporter ma part d'émotion. Ces récits inracontables hésitent à dire, ne pas dire, presque dire quelque mystère des personnages qui, solitaires parfois, n'en sont pas pour autant isolés. Ils ont toujours à faire ou à regarder, le dos tourné à nous, tendus vers un Autre. Car l'homme est le mouvement essentiel de la peinture immobile de Blin. … …l'émotion ne naît pas chez Blin de la provocation, elle est à peine soufflée à la conscience cachée... "

Laurent Seyral

The Best in the world 06/1996

 

"Expressifs et synthétiques, les tableaux, par dizaines et réunis par thèmes, nous familiarisent vite avec les diverses facettes d'un art raffiné et sensible, éminemment poétique, ayant intégré les meilleures leçons de la figuration et de l'abstraction. Nicolas Blin a refusé de choisir entre elles. Il les aime ensemble ou se confrontant l'une à l'autre. …Depuis trente ans qu'il peint, Nicolas Blin cherche avec passion à évoquer l'épaisseur du temps et son action à travers l'espace de ses tableaux. Il faut sans doute s'être arrêté longtemps devant l'un de ses Récits de 1984, quelques-uns des dytiques de ses Prises de calme, composés à partir de 1992 sur d'ardents et elliptiques poèmes d'Antoine Emaz, pour comprendre de l'intérieur ce que son Polyptyque pour un Centenaire a représenté pour son auteur. Une extraordinaire possibilité de contracter le temps, de le dépasser, de dévoiler la force de l'art pictural, de créer une œuvre libre, musicale, dansante, extrêmement personnelle sous couvert d'hommage, de reflet et de variation. Sans risque donc d'être taxé de mégalomanie, sans rien perdre de cette maîtrise de soi, de cette douceur un peu distante, de cette réserve élégante dans le rapport aux autres et dans l'expression artistique qui le caractérisent. "

Marie-Paule Défossez

Vivre en Val d'Oise 09/2000

 

" … chacun de ses tableaux donne à l'œil l'envie voluptueuse de se l'approprier pour, lentement et longtemps, savourer comme un secret d'importance caché sous la concision du dessin, la liberté de la mise en page et l'harmonie veloutée des couleurs. La poésie ne s'exprime pas seulement en mots. Dite ici en images, elle parle haut. Entre passé et présent, lucidité apportée par l'expérience et illumination de l'instant, l'homme peintre, définitivement adulte, affine sa conscience, se refuse à l'abandon, choisit la distance et l'angle nécessaire pour arrêter, porter en soi et transmettre la beauté entrevue. Secrets de résurrections quotidiennes. "

Marie-Paule Défossez

Vivre en Val d'Oise 11/2002

 
“Blin voit les choses au delà des choses, le Monde au delà du Monde, sa démarche va au delà de la peinture”

Georges Mathieu - Paris

novembre 2003

 

 

www.nicolasblin.com