Nicolas Blin peintures

retour  menu nicolasblin.com

 

 

 

 

Repères et éléments biographiques - extraits iconographiques



Cinq prises de calme

poème d’Antoine Emaz
1993 - Cinq prises de calme - Antoine Emaz - Diptyques
- 48 / 72 pièces
 
 

Cinq prises de calme - h : 26 cm - huile sur bois - 1993

 

 

Ici Nicolas Blin s’engage dans un travail complexe : Cinq prises de calme dont une partie est exposée dès 1993 à la galerie Le Jardin Secret à Lyon.

Nicolas Blin then started an ambitious and complex work : Cinq prises de calme, from which a few pieces are exhibited in the Le Jardin Secret gallery in Lyon.

 

 

 

 

première partie - collection particulière

 

fin de jour

encore

comme s’il avait fallu le jour tenu

pour que s’impose

le calme

première partie

 

 

 

 

sur les bruits

sur ce qui a été entendu

sur ce qui a fait du bruit

cette couverture tirée tendue

d’un seul tenant
 
 

tout dépose

 

 

deuxième partie

au ras des yeux

le sable

et plus haut

l’eau

 

 

 

deuxième partie

 

 

 

il ne se passe rien

et quelque chose

sans cesse

ne serait-ce que le roulis

de l’air clair et de l’eau

 
C’est une lecture imaginaire d’un poème d’Antoine Emaz, paru la même année aux éditions Le Noroît - Le Dé Bleu dans le recueil Peu importe sous la version définitive : Calme cinq fois.

Le peintre travaille avec le manuscrit du poème alors intitulé Cinq prises de calme, composé de cinq parties en appliquant le principe de l’image linéaire, fragmentaire et composite.

Ce sont 72 diptyques en bois, articulés, qui peuvent être suspendus, empilés ou manipulés dont les dimensions varient selon les groupes de mots auxquels ils se réfèrent, dans un rapport mots-rythme-surface.

This work is the reading as a fantasy of Antoine Emaz’s poem, published by Le Noroît - Le dé Bleu (The Blue Dice), in the book Peu Importe in the last version : Calme Cinq Fois.

The painter worked with the manuscript entitled at the time Cinq prises de calme, composed of five parts applying the principle of the linear, fragmentary and composite image, a kind of a variation (or synthesis) of the different paths formerly approached.These are 72 wooden diptyches, jointed, that may be hung, piled or handled, whose dimensions vary according to the groups of words they refer to, in a words-rhythm-surface relationship.

 

 

 

 

 

troisième partie

 

dans la nuit

le blanc passe bleu

 

troisième partie - collection particulière

 

 

le regard se perd

 

 


 

troisième partie

 

 

le temps revient

passe à nouveau

se retourne et dérive

en mémoire ou dehors

également

 

troisième partie

 

demeurent aussi des pommes

une bouteille et du pain

sur la table

stables

 

troisième partie

 

ce ne sont pas les heures qui passent

ou bien loin dans la nuit

ailleurs


 

 

 

 

Outre l’aspect symbolique (du livre ouvert), les diptyques ne sont pas une interprétation illustrative du texte : ce qui est de l’ordre du «ressenti» est traité par une représentation chorégraphique sur un des deux volets, et le «situé» du poème est exprimé en non-figuration abstraite sur l’autre volet : c’est une réécriture plastique du poème.

Avec Nicolas Blin, ces diptyques nous renvoient à notre propre sensibilité dans l’interprétation que nous faisons des rapports de la figuration d’un volet à l’abstraction de l’autre, de l’autonomie d’un diptyque à l’ensemble de l’œuvre, du fragment du texte au poème (fragment manuscrit par Antoine Emaz au dos d’un des deux volets).

En 1995, il expose à Auvers-sur-Oise les Cinq prises de calme et les nouvelles Oenophilies, sur le bateau Daphné.

Beyond the symbolic aspect (of an open book), diptyches totally escape to an illustrative interpretation of the text, for what is in the “feeling” field is treated through a choreographic representation on one of the two panels, and the “located” words of the poem are expressed in an abstract non-figuration on the other flap; this is a plastic re-writing of the poem.

With Nicolas Blin, these diptyches encourage us to rely on our own sensibility in our interpreting of the figuration of one panel related to the other, our interpreting of the autonomy of one diptych related to the 72, our interpreting of one manuscript fragment related to the poem (fragment on the reverse side of one panel).

In 1995, he exhibited the Cinq prises de calme in Auvers sur Oise, as well as the new Oenophilias on a boat: the Daphné.
 

 


 
 
 

troisième partie

 

 

une nuit à peine agitée de figures

d’autres lieux

d’autres livres

 

 

troisième partie - collection particulière

 

 


 

on va ainsi dans la nuit

jusqu’à ce plus rien de bleu

qui doucement se ferme

on devient pan de nuit

dans les ardoises du ciel
 

 

troisième partie - collection particulière

 

 

et tout le reste demeure sans nous

on ne sait pas où

ça brille encore